L’IEF : l’inspection pédagogique

L’IEF : l’inspection pédagogique

Le moment tant redouté approche : tu vas être contrôlée par l'inspection académique. Pas de panique ! Il n'y a aucune raison que cela se passe mal. Lis attentivement ce qui suit et tu seras prête pour le jour J.

IEF : inspection pédagogique

 

Pourquoi ?

Si l'IEF est un choix de la famille (en opposition aux familles qui sont dans l'impossibilité de scolariser leurs enfants en établissement scolaire notamment à cause d'un handicap) l'inspection académique doit vérifier que l'enfant reçoit bien une instruction et qu'il développe ses compétences et ses connaissances.

Elle s'assure que l'enfant progresse et maîtrise les connaissances exigées par le socle commun. Cette inspection se déroule sous forme d'échanges avec les parents et avec l'enfant ; en aucun cas elle se transforme en évaluation ou test de connaissances.

 

Où et Quand ?

Ce contrôle a lieu au minimum une fois par an. La famille est informée au mois un mois à l'avance de la date et du lieu de l'inspection. En effet, l'inspection peut avoir lieu à ton domicile, dans les locaux de l'inspection académique ou dans un établissement scolaire.

Si le choix du lieu t’est proposé, opte pour une inspection à domicile. Tu t’y sentiras plus à l'aise, ton enfant y a ses marques et tu seras ainsi plus disposée à montrer les différentes réalisations de ton enfant.

Comment ?

L'inspecteur contrôle les connaissances acquises en analysant les travaux de ton enfant. Ensuite, en ta présence, il effectue un entretien avec l'enfant.

Tu seras également interrogée : pourquoi avoir choisi l'IEF ? Quelle pédagogie as-tu choisi ? Comment t’organises-tu au quotidien ? Quel matériel utilises-tu ? …

Conseils pratiques

Tout au long de cette inspection reste naturelle et détends toi. Si certaines remarques ou questions te paraissent agressives ou insultantes (ce qui malheureusement arrive) ne tombe pas dans le piège de répondre de la même manière. Sois sûre de toi, ne te laisse pas intimider et n'hésite pas à rappeler tes droits notamment ceux accordés par la Constitution française en matière de liberté d'enseignement et de liberté de conscience.

Je te conseille de noter ces différents articles de loi et de les garder sous le coude. Cela renforcera l'idée que tu sais pertinemment ce que tu fais et que tu connais tes droits et tes devoirs envers ton enfant.

Pour l'inspection, fais en sorte que le coin « madrassa » de la maison soit correctement rangé : chaque élément à sa place afin que ni toi ni ton enfant ne perdiez vos moyens. Les manuels utilisés seront à portée de main, l'emploi du temps sera affiché au mur, tes préparations de cours pour le trimestre en cours seront facilement accessibles ….Présente également à l'inspecteur le livret de progression de ton enfant : cela prouve que tu prends soin de son instruction, que tu connais ses difficultés et que tu fais le nécessaire pour y remédier.

Ton discours sur ton choix de faire l'école à la maison ne doit pas exclusivement être tourné sur les mauvais résultats de l'éducation nationale, le manque de formation des enseignants, le problème des classes surchargées …. En effet, n'oublie pas que l'inspecteur est un représentant de l'éducation nationale … Formule ton discours de sorte à indiquer que tu ne te retrouve pas dans les valeurs de l'éducation nationale (valeurs religieuses, morales, éducatives).

Et après ?

Après ce contrôle, l'inspecteur remet ses premières conclusions aux parents.

S'il estime que l'enfant maîtrise les connaissances du socle et développe ses compétences, l'IEF peut se poursuivre sereinement jusqu'au prochain contrôle.

Par contre, si l'inspecteur estime que le travail fourni et les résultats obtenus sont insuffisants, un second contrôle sera programmé. Ce second contrôle est fixé au plus tôt un mois après la première inspection pour laisser le temps aux parents de remédier au problème.

Si ce second contrôle confirme l'absence ou le manque de résultats, l'inspection académique met en demeure les parents d'inscrire obligatoirement l'enfant dans un établissement scolaire (privé ou public au choix des parents) dans les 15 jours.

Cas de jurisprudence :

Le cas de la famille CLOCHARD fait jurisprudence dans le domaine de l'IEF depuis 2006. En effet, suite à un contrôle pédagogique, l'inspecteur a jugé le niveau de l'enfant insuffisant par rapport aux élèves scolarisés du même âge notamment en lecture et en écriture. La famille a donc été mise en demeure d'inscrire leur fils dans un établissement scolaire.

La mère, n'ayant pas inscrit son fils dans une école dans les 15 jours, a été condamnée à 15 jours de prison avec sursis. Les parents ont décidé de faire un recours en annulation de cette décision auprès du tribunal administratif de Poitiers.

Ce tribunal a annulé la mise en demeure d'inscription dans un établissement scolaire. Voici les conclusions du tribunal :

« Considérant que si, en application des dispositions précitées de l'article L. 131-10 du code de l'éducation, il incombe à l'inspecteur d'académie, directeur des services départementaux de l'éducation nationale, de s'assurer que l'enseignement délivré dans la famille est conforme au droit de l'enfant à l'instruction tel que défini à l'article L. 131-1-1 du même code, ce contrôle, qui ne porte d'ailleurs pas uniquement sur l'acquisition des connaissances, n'a pas pour objet de s'assurer que le niveau de l'enfant est équivalent à celui d'un enfant du même âge scolarisé, compte tenu de la liberté de choix laissée aux parents dans les modalités de l'apprentissage éducatif ; qu'il s'ensuit que dans le cas où le contrôle révèle une distorsion entre les connaissances de l'enfant concerné et celles habituellement acquises par les enfants de même âge scolarisés, ce simple constat ne peut à lui seul caractériser une insuffisance des résultats du contrôle de nature à justifier que les parents soient mis en demeure d'inscrire leur enfant dans un établissement d'enseignement privé ou public. »

Comme tu peux le constater, il est possible de contester la décision de l'inspection académique en cas de rapport défavorable et d'obtenir gain de cause, mais il s'agit d'une procédure longue et laborieuse.

Aies confiance en toi, tu t’es tellement investie dans l'IEF que cette inspection ne sera qu'une formalité. N'oublie pas d'invoquer Allah Azzwajel pour t’accompagner. Inch'Allah cette inspection se déroulera parfaitement bien et te confortera dans ton choix d'IEF et temotivera davantage.

Et toi ? As-tu déjà vécu une inspection ? Partage ton expérience en me laissant un commentaire.

Au plaisir de te lire

Oustadha

Commentaires

commentaires

Authored by: Oustadha
Site internet: Oustadha.com

Je suis la fondatrice de www.oustadha.com, blog dédié à l'Instruction En Famille. Je suis là pour donner des astuces et des conseils pour faciliter l'ecole à la maison !

Il y a 3 commentaires sur cet article
  1. OumAhmad à 20 h 34 min

    as salam alayki article très intéressant et qui rassure tout de même! baraka Allaho fiki

    • Oustadha Author à 18 h 13 min

      Aleykom salem,
      Baraka Allah o fik oumahmad
      Oui il n y a aucun souci à se faire, du moment que l on prend au serieux notre rôle d enseignante.
      Allah y sahel

  2. Oumwaliya à 17 h 20 min

    Salam aleiki
    Comme nous sommes en ief, noiys devons juste pouvoir expliquer nos choix pédagogiques
    Nous ne sommes pas tenus a montrer une progressions, des évaluations ou un calendrier des horaires de cours
    Il est important de lister vos arguments, surtout en cas d’ief informel,
    De lister les sites internet utilisés, les activités informelles (photos) et les sorties

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>